Caroline

Bonjour J’ai quitté le Québec depuis maintenant 4 ans avec me conjoint et mes trois enfants et je ne regrette absolument pas mon choix. Aujourd’hui nous habitons le Vermont dans la très belle région de Montpellier.

Ce que nous avons gagné en quittant la province est une plus grande liberté autant sur le plan social et professionnel. Le jour où nous avons annoncé à nos proches notre projet d’immigrer vers les États-Unis nous avons eu droit à toutes les critiques : On nous a accusés d’être des traitres d’être anti-Québécois et n’avoir aucun respect pour la langue.


Rapidement nous avons eu l’impression d’être en présence d’une véritable secte victime d’un énorme complexe d’infériorité. Depuis que nous avons quitté le Québec une chose est évidente pour moi : les sociétés paternalistes où les gouvernements entretiennent des régions entières dans la dépendance ne sont pas vouées à un très grand avenir.

Pour développer une économie et surtout une culture entrepreneuriale les gouvernements doivent s’abstenir d’intervenir. Il faut qu’il cesse d’occuper une espèce médiatique et psychologique trop importante dans la vie des gens ; de vouloir être tout pour tous à chaque moment et dans toute les activités ; de subventionner les entreprises marginales ; d’entretenir des législations qui écrasent la libre entreprise.


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.