Cynthia

Bonjour à tous!Voilà maintenant 6 ans que j’ai quitté le québec pour la Suisse.

Je suis infirmière et bien que je n’ai travaillé seulement que 2 ans dans le système de santé québécois pour moi c’était suffisant. Ma profession est une passion et si j’étais resté au québec j’aurais probablement déjà fait un burn-out!!Par contre l’envie de partir pour découvrir le monde je l’avais déjà toute jeune et je me suis toujours donné les moyens afin de réaliser ce rêve.

J’ai fais quelques échanges culturels dans l’Ouest Canadien lorsque j’étais au secondaire ensuite j’ai travaillé à Toronto et jamais je n’ai ressentie une hostilité à mon égard parce que j’étais une “Frenchies”. Partir et tout quitter famille amies….ça demande beaucoup de courage et de volonté. Mais il faut le faire pour soi avant tout et retenir que chacun est responsable de son bonheur.


En lisant plusieurs témoignages je suis d’accord pour dire que le peuple québécois est envieu jaloux raciste et aime bien s’appitoyer sur son propre sort. Et je trouve ça bien dommage car ce n’est pas en adoptant cette attitude qu’on construit un pays. On m’a souvent dit que “j’étais chanceuse” de pouvoir voyager partout dans le monde??

Désolé ce n’est pas de la chance et j’ai travaillé fort pour en arriver là. J’ai fais le choix de vivre loin de mes racines et des miens pour excercer un travail qui me passionne et découvrir d’autres cultures. Je n’ai pas de grosse maison avec piscine une voiture de l’année et un terrassement paysagé à couper le souffle..je vis dans l’équivalent d’un petit 3 pièces mais ce n’est pas grâve.. je suis HEUREUSE!

Il n’existe pas d’endroits parfaits dans le monde il y a toujours des choses qu’on va aimer et détester en même temps. La Suisse est loin d’être parfaite mais réponds à mes besoins en terme de qualité de vie. En arrivant ici je me suis vite apperçu que nous québécois on est pas assez ouvert sur le monde…nos connaissances sur l’histoire et la géographie sont très limités. Et attention je m’inclue aussi là-dedans!!


A l’école il me semble qu’il y avait juste l’histoire du Québec qui avait de l’importance. De plus à force de vouloir absolument parler seulement le français et vouloir être indépendant à tout prix on s’empêche parfois de réaliser de grandes choses. Les Européens sont majoritairement polyglottes résultat: ils ne sont pas bloqués par la barrière linguistique.

Finalement retourner au québec j’y ai pensé et j’y pense souvent car même si je suis partie faire ma vie ailleurs je demeure québécoise avant tout et mon sentiment d’appartenance est très fort. Mais je suis aussi fière d’être Canadienne. Malheureusement le québec n’a rien à m’offrir en terme de conditions de travail et de qualité de vie.

J’adore y retourner en vacance mais je me sent parfois comme une étrangère et j’ai de la difficulté à m’identifier dans cette société qui était autrefois la mienne. Ca fait trop longtemps que je suis partie je pense! En revanche l’Alberta m’attire beaucoup…J’encourage donc tout ceux qui ont le désir de partir vers un monde meilleur de le faire. C’est un enrichissement personnel qui n’a pas de prix et on en ressort grandi.

Bonne chance!

Cynthia


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.