Helene Pisier

UN AUTRE SON DE CLOCHE

Bonjour Je suis une Française qui émigra au Québec il y a plusieurs années. Or ce fut certainement à ce jour la décision la plus intelligente que j’aie prise…Pour un Yann Takvorian ou un Laurent Flambourari (il faut lire notamment les propos répugnants de ce dernier que celui-ci étale partout et constamment pour mieux dénigrer le Québec au nom de ses préjugés de son incompétence de son désoeuvrement et… de sa haine primaire – et d’ailleurs incompréhensible – de cet État français d’Amérique.

Faites par exemple une recherche de « Flambourari » sur www.imperatif-francais.org/ ou ailleurs…) il y a cent Français heureux de vivre au Québec.Mais qui ne passent pas leur temps à le chanter dans les journaux ou à le crier sur internet…


Aussi je trouve extrêmement malhonnêtes mesquines ces attitudes de quelques Français qui pour être incapables de s’intégrer à la société d’accueil ne trouvent jamais mieux à faire que de souiller celle-ci (ça confine au fanatisme maniaque quelquefois) en lui faisant mauvaise réputation.S’il fallait que tous les immigrés en France exprimassent ouvertement leur opinion sur leur situation personnelle (souvent catastrophique) au pays… des « droits de l’homme » eh bien on constaterait a contrario que pour un Flambourari français déçu au Québec il y en aurait cent (aussi) en France (qu’ils proviennent de Tunisie du Maroc de Belgique du Québec ou de n’importe quel pays francophone).


De fait même si rien n’est parfait e part le Québec mutatis mutandis reste en regard de la France (hormis sa propension à craindre sa pleine émancipation nationale…) un véritable pays de Cocagne.Mais hélas il y a des gens pour qui leurs incapacités personnelles (le tango se danse à deux messieurs !) relèvent toujours de la responsabilité des autres. Et jamais d’eux-mêmes.Or MM. Takvorian et Flambourari me semblent correspondre assez bien à ce « profil » mental. Et pour tout dire c’est en grande partie pour m’éloigner de cette « France-là » – de ces « Français-là » toujours à geindre sur leur sort – que je suis venue m’installer au Québec. Ce Québec. Nation ouverte et tolérante il faut bien le dire comme il y en a peu sur la Planète.

Même si comme en tout pays tout n’y est pas parfait.


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.