Isabelle

Bonjour à tous J’ai quitté le Québec il y a bientôt 5 ans pour aller vivre à Seattle aux États-Unis.

Là-bas j’ai fait ma maîtrise en littérature et communication francaise et on m’a permis d’enseigner pendant mes études. Ce fut d’abord difficile puisque notre cher système d’éducation m’a enseigné un anglais issime et j’ai dû m’adapter à mon grand bonheur!!! Ensuite j’ai poursuivi ma carrière en tant que chargée de cours à l’University of Washington pendant 2 ans et je parle désormais l’anglais couramment.


Entre-temps j’ai appris l’allemand et l’italien puisqu’il était nécessaire de posséder d’autres langues pour l’obtention du diplôme. Les conditions de travail étaient superbes les étudiants américains étant en plus d’une politesse exemplaire. Sans oublier que les impôts sont “drôlement” moins élevés.Seattle est une ville propre où les gens sont courtois.Aujourd’hui je suis en Allemagne où je suis en charge du centre des médias à l’Institut Culturel franco-allemand en plus de donner des cours de civilisation francophone.

Les conditions sont bonnes et bien que l’Allemagne est un pays “social-démocrate” le système est beaucoup plus efficace moins lourd. Ce qui m’a surpris. Je vis mieux ici que je ne vivrais au Québec. Il n’est pas rare de rencontrer des Allemands qui parlent 3 ou 4 langues.


Les Allemands sont d’une ouverture d’esprit extraordinaire et se méfient de tout nationalisme (l’Histoire en cause bien sûr) ils sont eux-aussi très polis. Je suis ici que pour une année et le perfectionnement de la langue se poursuit.Il est bien d’obtenir (et de garder) un emploi en raison de sa compétence!!!Ma prochaine destination sera probablement la Nouvelle-Zélande le marché du travail est en plein effervescence…

Je vous tiendrai au courant:)Voyagez bougez apprenez des langues! Ne restez pas dans cette société sclérosée qui se replie tous les jours sur elle-même.

Le monde est vaste et tant de choses sont à découvrir!!!!!!!

Bien à vous

Isabelle


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.