Jean-Pascal Vachon

J’ai appris l’existence de ce site en lisant Voir et après lu quelques témoignages j’ai décidé à mon tour d’écrire quelques mots.Cependant qu’on ne compte pas sur moi pour dénigrer le Québec. Si j’ai quitté famille et amis en 1993 pour m’installer à Vienne en Autriche ce n’est pas pour des raisons idéologiques morales ou fiscales (ceux qui se plaignent de payer “trop” d’impôt -comme si on pouvait ne pas en payer asser…- devraient essayer l’Autriche…). J’y suis venu car je rêvais depuis mon enfance de vivre en Europe et de vivre quotidiennement dans une langue qui ne serait pas la mienne. Le défi quoi. Ca n’a pas été facile mais jamais nous (ma compagne qui est venue avec moi est aussi québécoise) n’avons regretté quoi que ce soit. Je ne dirais pas qu’on fait la grosse vie mais on est bien.Cependant et c’est là où je veux en venir c’est à force de vivre à l’étranger que j’ai finalement appris ce qu’était “être québécois”. Je tiens à préciser que je ne suis pas nationaliste (mais je ne suis pas niaiseux pour autant) mais je suis tout à fait conscient des différences entre les Québécois et le ROC (qui est tout sauf un monolithe en passant…) Encore aujourd’hui je m’extasiais sur notre société: Michaelle Jean sera la Gouverneure générale. Quel pays au monde nommerait une personne arrivée à l’âge de 11 ans comme représentante? Et je ne parle même pas ici de la couleur de la peau… ou du fait que Mme Jean est justemement une femme. Pour certains pays -parmi les plus civilisés d’ailleurs- jamais on ne verra une telle situation.C’est en vivant sur un continent où malheureusement le racisme est une donnée quotidienne qu’on se sent fier de venir d’une société où l’intolérance est sinon absente du moins combattue. C’est en vivant à l’étranger aussi que j’ai constaté à quel point les Québécois étaient des gens foncièrement gentils. Sans arrière-pensée sans hypocrise simplement gentils.Je ne regrette rien et je prévois demeurer le reste de ma vie en Europe mais JAMAIS je ne renierai les valeurs que j’ai acquises en vivant au Québec et au Canada.Quant à ceux qui se plaignent de l’impôt j’attends encore qu’on me montre un pays où il n’y a pas d’impôt sur le revenu et qui offre une qualité de vie…

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.