Julie

Je quitte sous peu le Québec pour aller poursuivre mes études universitaires en France. Tout ce que je lis sur ce site me sidère. Je quitte ma province non pas parce qu’elle me déplaît mais bien parce que je désire vivre une expérience inoubliable et étudier la littérature française à Paris. Je ne comprends pas les débordements de colère de tous ceux qui râlent inlassablement contre notre province. Elle n’est pas parfaite je le concois notre gouvernement a fait beaucoup de faux pas.


Mais il est naif de croire que tout est toujours plus beau chez le voisin. Chaque pays chaque province a ses faiblesses. Mais il est toujours plus facile de lancer le blâme sur le nôtre.Je suis extrèmement fière d’être québécoise. Nous ne sommes pas un petit peuple comme le pensent certains. Notre culture est sans cesse grandissante nous nous démarquons dans plusieurs niveaux; l’art au québec est reconnue comme étant avant-gardiste notre cinéma se distingue les auteurs québécois de talents affluent. Et que dire de tous ces québécois qui offrent leurs expertises dans les effets spéciaux des plus grands films hollywoodiens et dans l’univers compétitif des jeux vidéos


.Ma fierté québécoise grandit chaque fois que je suis à l’extérieur de ma province. J’aime notre accent j’aime notre mentalité et notre obstination à nous battre pour notre culture. Je suis fière de faire partie de la francophonie nord-américaine.Il est tellement facile de lancer la pierre à notre province. Tellement facile de s’éléver au dessus de la masse car NOUS avons quitté le québec. Ceux qui quittent ne sont pas mieux que ceux qui restent. Nous prenons des chemins différents voilà tout.


Le Québec a ses torts mais il serait grand temps que ses habitants se tournent vers les côtés positives pour lui permettre de grandir et de prendre la place qui lui revient. Je ne suis pas séparatiste je ne crois pas qu’un Québec souverain survivrait. Mais je crois que notre société est remarquable que nous devons en être fière que nous y vivions ou non.

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.