Lo‹c L‚vesque

Bonjour Il y a plusieurs bonnes raisons de quitter le Québec. Pour ma part j’y pense sérieusement depuis longtemps. Je suis ingénieur je maîtrise l’anglais et j’ai déja une expérience de travail en anglais dans mon domaine lors d’un stage de 4 mois effectué à l’étanger.Par ailleurs je n’ai pas encore fondé une famille. Toutefois je trouve frustrant d’arriver à ce constat et c’est ce qui a fait que j’ai tardé aussi longtemps. Si les choses ne change pas radicalement prochainement je partirai. Donc mon départ est inévitable je crois. J’ai grandi dans un pays qui prommettait beaucoup et j’ai aussi cotoyé des personnes de qualité. Le Québec regorge de gens compétent intelligent travaillant et courageux. Toutefois une tendance lourde progresse et fait des ravage dans cette société qui pourtant avait un avenir brillant. Cette tendance se cractérise par un nivellement par le bas généralisé. Pour se faire élire nos lavettes de politiciens font des compromis à tout les niveaux et les syndicats au Québec déploient leurs tentacules jusqu’au pouvoir. Si tu veux te faire élire tu dois contenter les syndicats. Ces derniers ont fait en sorte que toute la bureaucratie s’est engraissé de gens qui en font le minimum pour le maximum d’argent. Pourtant la fonction publique regorge aussi de personnes bienveillantes et compétantes mais le cancer est pogné pis ont a décidé qu’on conservait ce cancer. Par contre la portion de gens compétant diminue sans cesse car ont conserve les pas bon et on laisse filer les meilleurs. Dans le font ont est encore en vie pis c pas si pire que ça le Québec! Il n’est pas nécessaire de se forcer ou de s’éduquer au Québec pour faire un gros salaire. Même qu’il est pénalisant de trop étudier. Tu t’endettes pour étudier pendant que certains n’ayant pas compléter leur secondaire commence à travailler très jeune à des gros salaires si l’on compile les heures supp et les avantages comme par exemples les chauffeur de bus de Québec qui n’arrête pas de se plaindre la bouche pleine à 70 000$. Résultat les transports en commun coûtent cher et sont inéfficaces. Ou encore les mopeux des hôpitaux à 25$ de l’heure qui sont si compétants que l’on retrouve une panoplie de bactéries mortelles dans les établissement de santé. Les gens meurent mais au moins moi j’suis protéger par mon syndicat! Ils ne faut pas généraliser car certains travailleurs acharnés sans éducation mérite leur salaire car ils travaillent pour trois mais ce n’est pas ceux là que le syndicat protège.Alors pendant que l’on protège tout ces fénéants on coupe dans l’éducation de la jeunesse québécoise et on fait en sorte que des gens qui ont travaillé toute leur vie à l’essor de la société ne sont pas soigné adéquatement. On coupe dans l’innovation et la recherche et lorsque l’on perçoit de l’innovation au Québec les gouvernements et les journalistes se pètent les bretelles et se félicitent du succès québécois. Mais ce succès dans la majorité des cas est le fruit de gens ingénieux qui ont réussi sans le système au prix de grand sacrifices. Ce n’est pas tant les taxes que je paye qui me dérange mais c’est ce que l’on fait avec. J’aimerais me lever le matin en me disant que je vais travailler pour les meilleurs et que chaque dollar que je donne au gouvernement soit investit de façon judicieuse afin que le Québec brille parmis les meilleurs. Slogan souvent répéter par le frisé insignifiant mais encore là ce ne sont que des mots pour endormir les gens. Aye! On fait encore des autoroutes en 2005 pour des raisons politiques lorsque les études réalisées par les experts engagés par le gouvernement démontre que cela n’est pas justifié et que seulement quelques améliorations sont nécéssaires. (Rte 175 entre Québec et Saguenay). Résultat ça va coûter un milliard et sur le palmarès des 10 routes les plus dangeureuses au Québec c la neuvième. C donc dire que ceux qui ont pas chialé vont encore se faire tuer sur les routes. C pas de la gestion équitable ça pis des exemples comme ça y’en a plein.Pour ma part je suis encore au stade de la révolution mais je me rend compte que mes compatriotes ne s’impliquent pas et se taisent. Les seuls que lon voit ce sont les syndicats. Ca va prendre quoi bordel!L’Ontario et le reste du canada c pas mieux. Peut-être que les salaires et l’impôt sont avantageux mais franchement quel pays minable sans vision. Moi ce qui dictera mon choix c’est la qualité de la société d’acceuil. J’irai travailler pour ceux qui sont les meilleurs et qui le démontrent dans toutes les shères de la vie quotidienne. Ce ne sont pas les société les plus riches qui sont les meilleures mais les plus créatrices et les plus intelligentes. À preuve le Québec et le Canada regorge de richesse. Les États-Unis c un deuxième choix car au moins les gens qui travaillent sont récompensés et c’est une société qui est à l’avant garde dans tout les domaines donc c intéressant au niveau professionnel. Par contre comme société en général c pas l’idéal et la consommation effrénée me désole mais au moins j’aurai de l’argent pour réaliser les projets qui me tiennent à coeur.Bonne chance à tous et pour ceux qui restent je dis RÉVOLUTION

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.