Louis H‚on

Je suis né en Ontario de parents Québécois.

Je suis venu au Québec à 18 ans pour étudier durant les années 1980 . Depuis ce temps j’ai dû me contenter de petits boulots qui ne m’ont pas permis de fonder une famille. En effet dans la foulée du manifeste “Pour un Québec lucide” l’ampleur des problèmes du Québec (dénatalité décrochage scolaire suicides analphabétisme endettement) ne me permets pas d’être optimiste pour l’avenir .


Bref je n’attends que le moment propice pour partir. À moins d’un miracle…Curieusement le solde migratoire du Québec semble avoir été constant depuis 1850 (Franco-Américains Franco-Ontariens 1900 etc.) Plus ça change plus c’est pareil! En effet les Québécois semblent ne jamais s’être relevés de leurs échecs: Conquête 1960 Rébellion 1837 Victoria 1971 Référendum 1980 Constitution 1982 Meech 1988 Référendum 1995 et quoi encore…

Pourtant l’Irlande jadis sous le joug du clergé et de la Couronne britannique est aujourd’hui l’un des pays les plus prospères au monde! Est-ce question de maturité de volonté de recherche et développement d’innovation technologique d’éducation et formation de fiscalité et des bonnes vieilles idées “dépassées” telles l’effort et la responsibilité individuelle?


Au Québec c’est toujours la faute des autres: Anglais fédéralistes capitalistes Américains déséquilibre fiscale etc…Les Québécois ont-ils vraiment l’étoffe d’une grande nation? Aucun Nobel. Peu ou aucun grand nom en philosophie en musique classique en littérature en sciences. Ou sont les Dostoevski les Immanuel Kant les Brecht les Balzac les Mozart les Einstein…On me traitera de sale bourgeois élitiste.

L’élitisme est préférable à la médiocrité des masses et du nivellement par le bas. Enfin au Québec il ne semble jamais se passer une semaine sans qu’il y ait une grève quelque part et que quelqu’un qui se plaigne de tout et de rien…Franchement il n’y a rien à faire….Adieu.


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.