Manon L.

Manon L. 46 ansJ’adore mon pays j’ai une famille extraordinaire et malgré tout nous avons eu besoin de change d’air de voir se qui se faisait ailleurs … mon mari avait un emploi permanent dans une importante société gouvernementale bon salaire bonnes conditions mais sans défi chaque journée était pareille à l’autre. Moi aussi j’avais un bon emploi secrétaire de direction dans un CLSC mais avec comme patron un homme qui tentait de jongler avec un système de santé couteux et inefficace c’était déprimant.


Il y a près de 7 ans mon mari a eu une offre pour aller travailler en Algérie le salaire était bon avec réduction d’impôts nous étions près à faire le sacrifice de sa présence un mois sur deux avec quatre enfants à nourrir et à éduquer donner plus de la moitié de son revenu au gouvernement devenait de plus en plus irritant. Je ne suis pas très politisée je ne suis pas une chialeuse de nature mais je ne suis pas aveugle non plus alors quand je paye pour un bien ou un service j’aime bien en avoir pour mon argent. Déjà à cette époque le système d’éducation me semblait inadéquat nous avions décidé d’envoyer nos plus vieux à l’école secondaire privée … choix que nous n’avons jamais regretté … pour les plus jeunes encore au primaire et au public je commençais à me poser de sérieuses questions … les professeurs semblaient croire qu’il n’y avait que des enfants difficiles et turbulents dans les classes …. Rarement un commentaire positif … avec l’arrivée de la nouvelle réforme ce fut bien pire.


Donner plus de 50% de son revenu au gouvernement attendre des heures à l’urgence pour une blessure mineure en souhaitant ne jamais avoir de problèmes graves endommager sa voiture sur des routes qui ont l’air d’avoir survécu à une attaque terroriste le contrôle des communications les syndicats trop puissants les subventions mal gérées le bien-être social donné a des jeunes de 18 ans en parfaite santé …. Et j’en passe …. On pouvait toujours vivre avec …. Il y a bien pire ailleurs … dans certains pays les enfants n’ont rien à manger mais bon sang on est au Québec pas en Afrique … mais vivre avec la crainte que nos enfants manquent le bateau …que nos enfants perdent l’espoir … ça pas question….le taux de suicide chez les jeunes est un des plus élevé au monde.Quand l’offre d’aller travailler à Taiwan avec la famille s’est présentée à nous … le choix n’a pas été difficile à faire. Trois mois plus tard le 15 juin 2003 mon mari partait pour Taipei rencontrer son nouvel employeur le reste de la famille a suivi 2 semaines plus tard.


Ce fut le début d’une belle et enrichissante aventure les premiers 6 mois ont été vraiment difficiles mais on a réussi à passer au travers. Nos enfants fréquentent une école Américaine internationale ils ont des professeurs qui les encouragent à performer qui aiment leur profession le ritalin ça n’existe pas ici 5 heures d’éducation physique par semaine des classes de 20 jeunes maximum l’école à même adapté son programme pour aider nos enfants qui au début comprenaient à peine l’anglais aujourd’hui ils sont parfaitement bilingues et malgré toutes les difficultés ont des notes plus élevés qu’au Québec. Ils ont des amis qui viennent de partout Chine Coré Japon Allemagne Amérique etc…je réalise à quel point l’enseignement de l’anglais est un manque important au Québec ….avec mon anglais québécois so so je me sens quelques fois pas mal petite sur cette belle et grande planète.

Aujourd’hui avec la mondialisation parler anglais encore mieux être bilingue ou trilingue c’est essentiel pour se démarquer. D’ailleurs notre ainée étudie le mandarin.Nous commençons notre 3e année de vie à Taiwan en plus d’offrir un milieu d’éducation riche pour nos enfants Taiwan nous offre un paysage magnifique la chance de côtoyer des gens chaleureux serviable et souriant un travail passionnant pour mon conjoint du temps pour moi et ma famille la possibilité de visiter l’Asie …. De plus ici tous les commerces sont ouverts 7 jours sur 7 de 10h à 22h …. Pour un revenu pouvant aller jusqu’à 125 000$ le taux d’imposition est d’environ 30% ….

Taiwan a un système de santé public avec frais minime … pas d’attente … j’ai reçu une intervention chirurgicale l’an passé (ça faisait 3 ans que je me plaignais au Québec de douleurs) en moins de 3 semaines j’avais rencontré un médecin généraliste un médecin spécialiste passé des tests reçu une intervention chirurgicale et mon congé de l’hôpital après 6 jours d’hospitalisation en chambre privée la facture 450$. A Taiwan le sens de la famille et le respect sont des valeurs importantes. L’économie taïwanaise connaît une croissance économique vigoureuse surtout dans la production de matériel informatique les possibilités de pouvoirs y enseigner l’anglais sont aussi très importantes. Si je m’ennuie de ma famille de mes amis au Québec ?

Oui au début les premières semaines et ça passe il y a internet et nous avons la chance de pouvoir retourner au Québec chaque été les gens qui tiennent vraiment à nous sont toujours là pour nous accueillir à bras ouverts.Se sera probablement notre dernière année à Taiwan le contrat de mon mari sera terminé mais nous prévoyons déjà chercher et trouver nous l’espérons un autre coin dans le monde qui correspond mieux à nos attentes et à nos valeurs qu’au Québec pour établir notre petite famille et vivre encore d’autres aventures. Un jour nous reviendrons chez nous au Québec le compte de banque probablement pas mieux garni mais tellement plus riche en expérience de vie … n’hésitez pas à faire le grand saut ne le faites pas seulement pour fuir un pays qui ne correspond pas à vos attentes … aucun n’est vraiment parfait ….

Faites le pour vous pour grandir et vous offrir ainsi qu’à vos enfants …. LE MONDE.

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.