Matthieu

Certains gens seront tentés de dire : « tu fais juste bitcher le Québec » ou sortir des statistiques sur tout plein de trucs… allez-y.

Le fait est qu’en 7 ans de travail au Québec j’ai toujours eu à prendre des bouchées triple pour arriver à de petits résultats. En Alberta je me suis trouvé du travail qui me demande peu d’efforts et qui paye beaucoup plus. Je ne peux qu’imaginer à quel point la vie sera facile ici a long terme.

Au Québec je brûlais la chandelle par les deux bouts pour arriver a vivre une vie décente ici je pourrais me permettre de travailler 3 jours semaines et encore avoir une meilleure vie…J’avais 15 ans quand Ralph Klein a été élu en Alberta.

J’écoutait les nouvelles chez ma grand-mère et je me rappelle m’être dit : “enfin ça doit vouloir dire qu’au Québec aussi on va payer la dette et ça va encourager l’économie”… 5 ans plus tard je commence a travailler comme programmeur analyste. Première paye je me rends bien compte que quelque chose ne va pas. 25% de ma paye manque. Il y a plein de lignes bizarres : RRQ AE impôt fédéral impôt provincial. Non seulement ça quand je vais dans un magasin je paie TPS et TVQ.

A ce moment je me rappelle de l’Alberta je commence a raconter a tous qu’un jour j’irai vivre en Alberta de bien belles paroles mais très peu d’action jusqu’a maintenant. Avec les années mon salaire augmente. Au point ou je suis prêt a avoir mon premier enfant. Ma fille vient au monde en 2000. Je m’étais toujours fait dire qu’on payait pas mal moins d’impôt avec un enfant… grosse erreur ça ne change rien rien du tout.

A ce moment je pense a mon projet de partir en Alberta mais étant trop peu mature j’imagine je ne donne pas suite mais je me fais un plaisir d’en parler. En 2003 je me bâtis une belle maison dans les laurentides. Je me dis enfin un beau chez moi mon garçon naît début 2004. Les impôts ne baissent toujours pas.

Avec un revenu familial de plus de 80000 je me dis que je devrais pouvoir tout payer. C’est le cas mais impossible de faire des folies ou de l’épargne…En 2005 notre salaire familial est de plus de 100k par annee toujours la même ranguene pas d’argent en extra pour se faire plaisir. JE décide d’essayer de comprendre ce qui ne va pas.

Est-ce que je suis si mauvais pour faire un budget? La réponse est non. Sur mon salaire de 85k par annee je payais 45k en impôts taxes cotisation de toutes sortes. Le fait est que c’est très sournois. Les plaques sont 255$ le permis 85$ la taxe sur le gaz est cachée. Les taxes municipales prisent en même temps que l’hypothèque les taxes sur la maison prises dans l’hypothèque. TPS/TVQ à l’épicerie les profits d’hydro Quebec a même la facture. Les retenues a la source sont d’environs 37% a ce niveau mais il y a tellement de taxes a payer sur tout que le montant total dépasse 50% du salaire.

J’étais profondément déprimé au Québec Grève par dessus grève perspective économique à long terme en dessous de la moyenne service pourri dans les hôpitaux. Tout ça pour plus de 50k en taxes et impôts par année.La déprime.Ma fille a commence l’école en septembre et je savais que je ne voulais pas qu’elle passe dans le moule. A sa première évaluation déjà des preuves qu’on essaie de la casser. Sa prof nous envoie un message « XX n’écoute pas toujours les consignes ».

Ma fille m’a même avoue que sa professeure lui avait demande de ne pas bouger et elle ne comprenait pas pourquoi. Il fallait agir vite.24 octobre j’arrive à Calgary une chambre réservée de Montréal une voiture louee pour 5 jours pour éviter le transport en commun la première semaine. Les 2 premiers jours 2 entrevues avec 2 agences de placement.Ici les gens ne connaissent pas le Québec Ils sont heureux de voir un nouvel arrivant du Québec Leur message : “You’ll like it here. Calgary is a good place to live” Ils ont tous leur histoire a raconter sur la ville le chinook et a quel point la vie l’économie est formidable ici.

Moi je m’étais fixe des objectifs relativement haut mais pas tant que ça. Je pensais me trouver du travail a environs 75k par année et avec la différence d’impôt être capable d’avoir plus devant moi.Le jeudi on m’offre un contrat de 3 mois a 45$ de l’heure pendant que j’y pense on me demande en entrevue pour le lundi La madame me dit : “don’t accept until you meet X” Elle me dit qu’elle me place a 50$ de l’heure donc je vais attendre et passer cette entrevue. Je passe l’entrevue lundi et dans la même journée on me rappelle et me dit que j’ai le travail mais que le salaire sera de 53$ de l’heure.

C’est l’offre que j’ai accepte c’est dans une compagnie de plusieurs milliards de dollars. Peu importe. Je travaille maintenant au centre ville de Calgary et c’est vraiment plaisant. Les édifices ici sont connectes entre eux par des ponts au deuxième étage. Ce système s’appelle +15 (pour « 15 feet above ground») Il y a des restaurants et boutiques dans tout le centre-ville.

Pour les fans de food court il y a du choix en masse. Si ca ne fait pas votre affaire vous changez d’édifice. Il y a beaucoup de construction dans la ville beaucoup d’édifice de 20+ étages. C’est très massif le centre ville de Calgary. D’un salaire de 4000$ net au Québec je suis rendu a plus de 6000$ net par mois. La raison est fort simple. Ici à Calgary les gens compétents sont en demande. Ce que je me suis rendu compte c’est que même a 53$ de l’heure je suis en dessous du marche.

Mon objectif pour mon prochain contrat est 75$. Au travail les gens apprécient le fait que je sois compétent. Mes patrons ne se sentent pas menaces. Ils savent que peut importe ce qui arrive ils auront un emploi et un gros salaire. Ils m’encouragent à prendre plus de place dans l’équipe. Ils savent que la réussite du projet passe par tous les membres de l’équipe et que plus j’en fais mieux ce sera. Ici les gens sont content de voir a quel point je suis motive. Pas question de me ralentir. Si je veux je peux arriver tôt le matin pour éviter les trains remplis. Je peux arriver au bureau à l’heure que je veux.Maintenant laissez-moi témoigner de ce que j’ai vécu au Québec.

Premier emploi j’arrive motivé comme pas un. En dedans de 6 mois étant donné la croissance de la compagnie et mon drive on me nomme chef d’équipe. Sauf qu’étant donne que je n’ai pas beaucoup d’expérience on ne veut pas me donner un salaire de chef d’équipe. Même en étant leur employé le plus productif il ne voulaient pas me payer. On me dit : “ben on a une échelle salariale a respecter on veut pas faire de jaloux” Ce qui veut dire que je suis chef d’équipe pour des gars qui gagnent 15000 de plus que moi. Pas de raison que je sois jaloux n’est-ce pas…

Cette compagnie pousse même l’audace a charger extra pour les clients qui demande mes services (parce que je fais du bon travail) mais il ne me donne même pas d’augmentation. Un client entre autre m’a envoyer une bouteille de cognac (vraiment dans le top) et même un panier plus gros que mon propre employeur quand me fille est née. Je me rends compte a quel point les valeurs en entreprise au Québec sont tout croche (c’est une entreprise fonde par un québécois et gérée par des québécois d’ou les valeurs toutes croches). Je change d’emploi pour devenir consultant en informatique.

Mon premier mandat va très bien sauf que c’est un peu trop facile a mon goût (fait étonnant c’est une entreprise 100% anglo. du ben bon monde content que je sois bon et même prêt a m’offrir du travail quand je suis parti) je me retrouve chez une des plus grandes compagnies d’assurances au Québec…J’arrive encore une fois super motivé. Je règle les problèmes j’arrive avec des solutions. Si bien qu’un jour un business analyst vient me voir me dit :”Matthieu depuis que tu es la les choses tournent rondement il n’y a plus de backlog de travail on apprécie vraiment la rapidité a laquelle tu regle les problèmes.”

Je propose des changements à leur logiciel un entre autre dans le coeur de leur logiciel. Ce changement bien que très simple permettrait de rouler la même application sur un ordinateur 10 fois moins rapide car ça sauverait enormement de CPU et de mémoire… Eh bien ils ont fait un comité de 10 personnes pour que j’explique le changement. Le résultat : 2 heures a expliquer mon changement ils ont tout fait pour me caler mais étant donne que j’avais raison et que je suis compétent ils n’ont jamais pu réussir a me planter c’était leur but j’étais une menace je travaillais fort et j’étais bon).

Finalement ils ont décidé de ne pas faire mon changement sans donner aucune raison ils ont avoué que tout ce que je disais était vrai mais ils ne voulaient pas faire le changement. Depuis que je suis a Calgary je remets en questions certaines choses qu’on me demande de faire. On me demande d’expliquer ma position et quand tout est expliqué on fait les choses de la bonne manière. Les échanges avec les personnes ici sont dans le but d’améliorer les logiciels et de réussir le projet.


Il y a définitivement de la compétition entre les employés mais on sent la franche camaraderie plutôt que la bitcherie. Quand une personne a raison on lui dit simplement. Et quand cette personne part de la pièce on ne se sent pas obliger de la bitcher. Avoir raison ici est une bonne chose on ne passe pas pour un peteux de broue ou je ne sais trop. Les anglophones ne se sente pas obligés de caler les autres pour se remonter.Je reçois des emails de façon hebdomadaire pour me demander si je connais des gens avec telle ou telle compétences.

Le marché de l’emploi en informatique à Calgary est très fort. Les gens ici sont très ouverts sur le monde surtout par rapport au français. C’est très bien vu à Calgary d’être bilingue. On entend souvent parler français dans le +15. Si votre anglais est moyen les gens vont faire l’effort de vous comprendre. Si vous allez au restaurant vous vous faites servir de façon convenable même dans un fast food.

Je me rappelle pas combien de fois je suis allé au McDo au Québec et la fille me mâchait une gomme dans la face la bouche grande ouverte.Calgary est une belle ville propre et dynamique. J’ai rencontre une fille de l’Ile du Prince-Édouard et elle me dit : “je suis aller manger au Boston Pizza une fois et j’ai trouve ça bon je veux travailler la” Elle est aller au Boston Pizza de Dalhousie (le premier qu’elle a vu) et elle a été engagée on the spot.

Il y a des signes help wanted partout. Contrairement au Québec il y a beaucoup de temps plein de disponible.Je pense que n’importe qui dans n’importe quel domaine au Québec peut améliorer son sort en Alberta. Si vous etes dans la construction ne perdez pas votre temps sur le chômage cet hiver venez travailler sur les gratte-ciels de Calgary. Il y a de la job en masse et ça paye.Si vous etes étudiants venez a la UofC vous ne perdrez pas votre temps.

Moi j’ai travaille avec beaucoup de diplômes des universités Québécoises et ça laisse vraiment a désirer. Je parle de l’informatique. J’ai travaillé entre autre avec un MBA qui ne parlait même pas anglais. Ça faisait pitié. J’ai rencontre des diplomés de l’UQAM qui pensait qu’une requête SQL serait plus rapide qu’une cache en mémoire…. Vraiment aller faire votre BAC ailleurs. Endettez vous si il le faut. Vous ne le regretterez pas.Si vous avez une petite famille comme moi Calgary est beaucoup mieux que Montréal. C’est plein de petites communautés et les gens ont leur communauté a coeur. Moi je suis à Charleswood et c’est très beau c’est un quartier qui a été developée dans les années 60 et les arbres sont matures. L’urbanisme est fait de telle façon qu’il y a peu de circulation dans les rues. A Charleswood c’est particulièrement bon car il y a des écoles anglaises et francaises.

Il y a aussi beaucoup de parcs. C’est en plus adjacent a nose hill park (le plus grand parc de Calgary c’est des collines immenses) un endroit génial pour le vélo il y a une faune très diversifiée.Chaque communauté a son mall et l’épicerie est rarement a plus de 5-10 minutes de marche. Le confédération golf course est a distance de marche. Il y a pas mal de 9 trous dans le secteur c’est donc pratique pour ceux qui joue au golf la semaine. La fin de semaine vous pouvez sortir de la ville pour aller vous taper un 18 au Gleneagles (http://www.gleneaglesgolf.com/) Si vous aimez les terrains haut de gamme on m’a parle d’un endroit ou il y en a pas mal en dehors de la ville mais le nom m’échappe. Dites-vous bien qu’avec tout les impôts que vous allez sauver en étant ici vous pouvez vous payer une gâterie à l’occasion.


J’étais privilegié de ce cote dans les Laurentides mais plus je regarde Calgary plus je pense que ce sera plaisant cote golf. Il y a même des terrains dans les rocheuses avec des vues à couper le souffle.Calgary est une des villes les plus ensoleille au Canada. Pour ce qui est de l’hiver il tombe très peu de neige et ça fond avec le chinook. Evidemment ça peut arriver qu’une poche d’air arctique passe sur la ville mais c’est pas vraiment pire qu’au Québec La température est en général un peu plus fraîche qu’a Montréal mais le temps sec fait que l’été la chaleur n’est pas accablante et l’hiver que les précipitations ne sont pas hors contrôle.Je pense que le point le plus positif pour Calgary est vraiment la mentalité des gens. On est bien loin du Québec ou tout le monde qui à de l’argent sont des crosseurs que tous les vendeurs sont menteurs que tous les pauvres ont besoin d’aide. Ici si tu es pauvres c’est par choix en général. C’est le plein emploi à Calgary.

N’importe qui qui veut travailler va trouver en TRES PEU de temps. Évidemment je vois les ti-gauchistes dire: “pis les handicapés eux???” ben j’ai des tites nouvelles pour vous. Au safeway je me fais souvent servir par un gars de 4 pieds de haut qui a juste un bras. Ca vous en bouche un coin ça? Les handicapes peuvent travailler ici. Pis je suis sur qu’il y a même pas besoin de programmes gouvernementaux pour ça car le gars en question fait vraiment une bonne job. C’est quelque chose à voir. Moi ça me fait plaisir de voir cette personne qui travaille fort malgré son handicap. Je me fais un devoir de lui dire un beau merci avec mon plus beau sourire.

Si vous vous prenez en main a Calgary il n’y a pas de limites. Le gouvernement ne sera pas dans vos jambes. Le monde non plus. Combien de fois je me suis fait dire des conneries par des québécois du genre “tu vas te planter”. Ici le monde te laisse aller. Pis si tu te plantes c’est humain. C’est aussi humain de se relever. Ici au moins les gens ne meurent pas d’endormitoire. Vous me reverrez jamais au Québec j’ai perdu 27 ans de ma vie a travailler comme un déchaîne pour arriver avec très peu. En Alberta pour 25% des efforts je me retrouve avec plus en 10% du temps.

C’est vos programmes sociaux qui tuent le Québec Friedman a dit : “We have a system that increasing taxes work and subsidizes non-work.” Pensez vous vraiment qu’un tel système assure votre avenir et celui des moins bien nantis?Trouvez-moi donc une raison de revenir au Québec? Juste pour le fun.


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.