Myrlande

Votre commentaire pour moi contient tant de vérité. J’aime tant le Québec, j’y ai grandi, j’y suis née, je suis partie, je suis revenue… Et dans mon plus moins 35 ans, je suis désemparée et interloquée par le racisme qui y sévit.

Ma peau est noire, et hors des tracés où les minorités sont tolérés (santé, transport) ça marche pas ici, fine pas fine, motivée pas motivée, travaillante pas travaillante, etc. Éventuellement, je partirai. J’ai compris. Pas parce qu’on aime qu’on est aimé.


Bref, j’apprécie cette citation, de Jiddu Krishnamurti, trouvée à Antagoniste.net, effectivement il y a un mur et nous sommes nombreux et nombreuses à se briser dessus :

« Le nationalisme est une malédiction, parce que, par son esprit patriotique, il crée un mur d’isolement. Il est si identifié à son pays qu’il construit un mur autour de lui, contre ‘les autres’».

Et qu’arrive-t-il alors? C’est que ‘les autres’ ne cessent de cogner contre ce mur. Lorsque vous résistez à quelque chose, cette seule résistance indique que vous êtes en conflit avec ‘les autres’.


Le nationalisme, qui est un processus d’isolement, qui est le résultat de la volonté de puissance, ne peut pas donner la paix au monde. Le nationalisme qui parle de fraternité ment; il vit dans un état de contradiction. »

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.