Pierre-Andr‚ Julien

Le 15 Mai 2006 je pars pour une période indéterminée dans l’Ouest Canadien avec 3 de mes chums.

Nous avon chacun un diplôme en poche un en Génie mécanique un en télécommunication et deux dont moi qui possède un DEP en charpenterie-menuiserie. J’ai vraiment hâte de quitter cette province où l’on ne peut pas rêver a de grand projet où les syndicats écrasent nos rêves imaginer pendant mes études nos professeurs nous disaient que l’emploie sur la construction était fleeurissant que l’on était certain de travailler et bien un an et demie après la fin de mes études je suis désabusé du système québécois imaginez je vais sur un chantier pour me trouver un emploi je vais voir le contre-maitre qui est en discussion avec le représentant syndicale je l’informe que je veux un emploie je lui vend ma salade a ce moment le représantant syndicale m’arrête et me demande mon qu’elle est mon attestation syndicale je lui répond CSN il me regarde d’un air supérieur en me disant:’ Tu sais mon ti-gars si t’avais su choisir avec ta tête t’aurais pu travailler icitte mais ici c t’un chantier FTQ faque tu vas t’en aller d’icitte.


A partir de ce moment j’ai pris la décision de m’en aller ‘d’icitte’ et j’ai pas vraiment l’intention de revenir avec les Olympiques l’Alberta qui est assis sur un coussin de frique je sais pas comment je vais pouvoir expliquer à mon futur employeur que je démissionne et que je retourne vivre au Québec.

Pierre-André De Québec.


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.