Renee

Avec les manifs violentes incompréhensibles d’étudiants anarchistes qui n’arrêtent pas, les chicanes ad vitam aeternam des plus que fatiguant séparatistes, les ergotages infinis ad nauseam sur la langue, le Québec est devenu un endroit désagréable et devenu même de ces temps dangereux.

Je compte partir mais avec le cœur gros car j’aime mon Montréal. Lorsque presque 50% ont une mentalité régionale que je ne peux accepter car c’est insupportable. Il me faut la sainte paix. J’ai mis ma propriété en vente. Je crois me diriger vers Toronto qui est #1 pour la culture au Canada et a beaucoup à offrir. Triste mais lorsqu’on en a assez, on en a assez.


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.