Richard Comeau

Au Québec il y a un phénomène qui me chavire c’est à dire cette propension à accepter toujours l’inacceptable que ce soit pour le mensonge institutionnalisé persistant tant pour ce qui a trait à l’Administration Publique avec un éternel gaspillage dans des commissions bidons comme pour le viaduc de la Concorde des comités aseptisés ; que pour les organisateurs de Festivals qui se sont tous rendus multi-millionnaires avec le fruit de nos taxes et de leur incessante quête s’échafaudant à travers leurs multiples compagnies à numéros.


Fusions-défusions ; sabotage du système de santé avec le bon Lucien Bouchard qui dans la vraie vie ne saurait probablement pas administrer un simple dépanneur comme la plupart des avocats d’ailleurs. Que dire des taxes sur le carburant sur les permis de conduire les plaques d’immatriculations qui somme toute n’auront jamais permis d’améliorer d’un iota la condition pathétique des infrastructures routières de la Province rappelons-le la plus surtaxée en Amérique du nord.

J’arrive tout juste d’un périple en Nouvelle-Angleterre et malgré leurs lacunes que nous connaissons tous les habitants du Maine par exemple excèlent dans la propreté des routes avec toute absence de gravier aux abords absence de saletés dans l’environnement absence de dégradation de tout leur patrimoine architectural respect des limites de vitesse et accueil impeccable.

Je ne suis pas dupe non plus puisque j’ai assisté à la première du film de Michael Moore * MALADE *. Je suis conscient que la perfection n’est pas l’apanage de l’Humain mais quand on voit la décrépitude de Montréal la dégradation de tout sauf des conditions des cols bleus dont le maire a une peur bleue comment peut-on se relever de tant d’années d’inertie de complaisance et de médiocrité. Où va l’argent ? Qui va désengorger les multiplications d’administrateurs qui têtent tous la même vache à lait…le même payeur de taxes….


On est fort dans le verbiage au Québec avec des études à profusion qui ne bénéficient souvent qu’aux auteurs et commissaires qui passent à la caisse allègrement avec l’argent des autres et qui nous redisent maintes fois dans leurs volumineux rapports ce que tout le monde sait déjà. Le hold-up par le stylo est devenu presqu’un exploit et les nouveaux millionnaires s’en tirent avec une toute petite honte mais sans plus. Pourquoi l’enquête sur les commandites ne s’est pas rendue jusqu’au sommet là où le commun des mortels sait pertinemment que la manigance a pris naissance.

Jean Chrétien a été politicien toute sa vie. Comment est-il devenu soudainement multi-millionnaire ? Même chose pour Brian ??? Les enquêtes ne sont que des écrans de fumée ici au Québec-Canada. Je n’accuse personne formellement mais les rumeurs voyagent avec insistance dans les milieux journalistiques éclairés où le non-dit est partie prenante du métier dans l’ensemble.

Pas beaucoup de journalisme d’enquête…mais il faut tout de même avouer que sans les journalistes il n’y aurait jamais eu d’enquête pour les Commandites et encore moins de fouille pour débusquer les cochonneries de la bonne Mme Thibault affichant son sourire manipulateur qui aura berné la majorité des ouailles. Aux USA l’ex lieutenant-gouverneure serait actuellement probablement déjà en détention préventive en attendant un vrai procès en bonne et dûe forme avec des accusations de vol prémédité.

Elle aurait droit à une défense mais avec les 2 rapports accablants qui dépeignent clairement l’avalance d’abus elle se retrouverait en taule pour un bon 112 ans. Abus d’autorité en plus…Même chose pour ceux qui ont signés les chèques injustifiables en fermant les yeux. Toujours l’argent des autres…. Santé Éducation Transports Justice…etc.. C’est la valse de l’éparpillement et de la démotivation des troupes à ras le sol. Le syndrome de Versailles est légion ici…. On devient vite mandarin au Québec avec tout ce qui s’y rattache dans les services publics.

Le bon peuple ne se rebelle pas alors continuons à les varloper. Demandez à M. Blanchet le très souriant époux de Mme Marois comment on peut faire fortune sans être le moindrement dérangé comme quand il était à la SGF et que madame était au Commerce. Vous savez cette grande dame si près des gens si empathique qui veut devenir premier ministre strictement pour le bien être de la population. Quand est-ce que ça va arrêter ce cirque mensongé qui fait que le citron n’arrête jamais d’être pressé au profit des amis de tous pouvoirs confodus ici au Québec.

Les administrateurs des commissions scolaires qui gaspillent les chefs syndicaux qui hypocritement ont des comptes de dépenses illimités et des privilèges de rois pour ne pas dire de bons amis discrets et fortunés avec qui ils peuvent aller à la pêche. En plus à 50 ans au Québec à moins d’occuper un emploi à l’abri de toutes intempéries bien protégé par la très pure FTQ tu es considéré dans plusieurs milieux comme ayant la lèpre. Quel que soit tes qualifications et ta raisonnabilité pour les conditions pas de chance…. On passe au suivant…

Nos artistes ici contrairement aux USA et à la France n’ont pas droit au chapitre pour continuer à gagner leur vie et surtout à se mériter assez de respect pour être invités sur les plateaux de télés qui devraient être inter-générationnels. Pour la grande majorité rendus à un certain âge c’est l’oubli total. Oui il y a des exceptions mais ça ne constitue pas la règle. On préfère des émissions qui n’égalent même pas des spectacles de fins d’années des écoles secondaires. D’insipides analphabètes que l’on utilise pour récolter les dollars et ensuite…débarassse !

A 54 ans je suis en train de tout vendre et de planifier comme d’autres l’ont fait ailleurs un jour de dénicher des cieux plus cléments. Quitter le Québec comme des centaines de gens le font actuellement avec empressement afin de tenter de palper le bonheur sans se sentir impuissants constamment face au laxisme des autorités voilà ce qui anime mes rêves actuels. Une province qui tourne en rond depuis 1980 qui fait du sur-place qui surtaxe et où les projets mobilisateurs font partie du passé n’offre rien d’enviable à moyen terme. Le fameux modèle québécois où on défait – refait ce que l’on a démantibulé comme en santé et en éducation avec les résultats révoltants que l’on connaît n’annonce rien de palpitant pour l’avenir.

Ceux qui se font soigner au Sanctuaire du Mont-Royal : pas de problème…Je n’ai rien contre…mais la majorité eux ? Ils risquent les bactéries ? Rien n’est parfait e part mais mes 3 neveux qui ont quitté pour la riche Alberta pourraient vous faire un magnifique témoignage sur les perspectives d’avenir pour un jeune dans la vingtaine qui espère mieux que de devenir une machine à rapporter des taxes au salaire minimum à la condition de trouver du travail bien évidemment.

On dit toujours que le meilleur est à venir… mais pas ici à mon humble avis. Les Québécois acceptent sans rechigner de continuer à besogner parce que la majorité payante la classe moyenne a tout à perdre sinon. Ils n’ont pas le choix de courir pour joindre les bouts. Les bums à médailles quétaines avec la casquette sur le côté au Québec peuvent de pavaner avec des véhicules luxueux que des chirurgiens n’arriveraient pas à se payer et personne ne les importune.

Vendre de la dope n’est pas très risqué avec des sentences ahurissantes tellement on rit des honnêtes citoyens qui se démènent et qui ne doivent surtout pas oublier de payer leur chips au dépanneur sinon ce sont vite les menottes. Ici les blanchisseurs d’argent les ga-gangs de rue font loi les Vincent Lacroix de ce monde rient du monde et vogue la galère. Nos pelleteux de nuages dans leurs officines officieuses des restaurants de la Grande-Allée à Québec cuvent leur vin bien tranquillement en nous administrant pour * notre bien *.

On préfère poster les policiers dans des secteurs où l’arnaque des automobilistes pacifistes est aisée et on perçoit allègrement les taxes indirectes pour le grand panier percé que l’on appelle le fond consolidé du bon Gouvernement du Québec. Jean Charest a été simple salarié député toute sa vie avec aucune fortune familiale en arrière-plan et soudainement il vit à Westmount et à North-Hatley.

J’aimerais bien connaître sa recette même si je connais parfaitement la rumeur persistante qui explique le pourquoi. Chose certaine il est clair que de richissimes hommes d’affaires comme Laurent Beaudoin de Bombardier la très subventionnée peuvent compter sur lui pour quoi que ce soit sans problème. Je me souviens…. est de la fausse représentation sur les plaques automobiles. Ici c’est au contraire l’amnésie totale.


Allez visiter le site : Quitter le Québec….. vous allez en comprendre un peu plus sur le ras-le-bol des gens qui n’ont pas de poignées de valise dans le dos…. J’espère que les nouvelles générations d’enfants rois vont arriver à passer au travers sans sombrer dans la violence la magouille les invasions de domiciles la vente florissante de stupéfiants ou le suicide. Advienne que pourra… Richard Comeau

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.