Ryan B. Brisson

Wow, je suis vraiment stupéfait d’apprendre qu’enfin, je ne suis pas le seul Québécois qui ne peut plus supporter que sa terre natale s’appauvrisse au détriment des profiteurs à haut niveau du système. Là où tout pratiquement est contrôlé par les élites syndicales devenues ultras puissantes, occupant une place médiatique qui soudainement nous fait vraisemblablement penser à la place qu’occupait le clergé Catholique il n’y a pas si longtemps. Cette culture de nivellement vers le bas est quelque chose de morbide et cette manière de penser est indescriptible à mes yeux!


Jeune diplômé de 29 ans, spécialiste dans le domaine de la traduction et issu d’un milieu bilingue (je parle anglais et français sans aucun accent)… mis à part que je maîtrise déjà cinq langues, il s’avère presque qu’impossible d’espérer un avenir prometteur dans mon domaine étant donné que la plupart des postes d’envergure ne sont octroyées qu’aux membres des grands syndicats, et même si ceux-ci ne détiennent même pas la moitié de mes compétences. (Ancienneté prime d’abord) Et même si un poste de cadre s’offrait à moi, je n’ose même pas l’accepter par peur de devenir le bouc émissaire de ces groupuscules qui sauront me démolir avec leurs expériences en un rien de temps! (peut-être parce que je suis gai)… Et il en va de soi qu’accepter une augmentation salariale qui ne fera qu’augmenter mon niveau d’imposition! Je n’ai rien contre le fait de payer un peu plus d’impôts, mais j’exige une transparence, des services efficaces et des résultats en retour!

Lorsque je vois ces groupuscules supportés par nos syndicats perturber la qualité de vie des citoyens au profit d’une indexation de $325/annuellement pour une année universitaire ($6.25/semaine), je me demande si le coût de l’ignorance ne vaudrait pas mieux pour avancer dans cette société! Comble de tout, il ne manquait qu’Amir Khadir, oui, le même individu qui ose accuser un homme de principe et intègre, de traitre à la nation Québécoise car celui-ci est un avocat, ex-premier ministre du Québec, représentant les intérêts d’une pétrolière…! (Je parle de Lucien Bouchard)


Bon j’ai maintenant terminé avec mon lessivage. J’ai donc décidé de plier bagage et de prendre le cap vers Vancouver pour aller rejoindre ma sœur établie là-bas depuis quelques années! Certains me diront que le coût de la vie y est cher! (on sous-entend l’immobilier et les logements beaucoup plus salubres qu’au Québec) Hélas oui c’est un fait! Mais Montréal et sa couronne limitrophe l’en deviens tout autant, néanmoins que le taux d’imposition des particuliers ne cesse que d’augmenter! Au moins, il ne neige pas là-bas, les conditions routières y sont meilleures et le coût des denrées alimentaires est semblable qu’au Québec. Même si la francophonie y est infiniment moindre, francophilie s’y trouve! Quel sentiment de fierté d’entendre là-bas que notre langue est belle et que les gens se ruent afin d’avoir une place en classe d’immersion! (Ils m’ont même témoignés, tant que locaux et immigrants, que nous sommes les fleurons glorieux de l’identité canadienne)


 

This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.