Sean HIll

Fait que je n’ai jamais vu de témoignage d’un anglophone sur ce site j’aimerais juste vous donner mes impressions du Québec en tant qu’anglophone.

Moi je viens de l’Alberta et pis l’été passé j’ai fait un stage au Québec pour perfectionner mon français. Ce fût d’une expérience fantastique en linguistique (croyez-moi que même après 12 ans d’immersion français en Alberta on a encore de l’apprentissage à faire faire en tabarnouche!

On parle TROP bien le français; on apprend à parler de la manière formelle à la Bernard Derome quand il fait le TJ!) touristique et culturelle. J’ai aimé énormément le Québec et sa culture distincte autant que Les Bougon et CHOI Radio X forment maintenant partie de mes goûts de culture populaire que n’importe quoi offert en langue anglaise. Mais ce qui m’a vraiment fait couler l’eau de mon bain de mon opinion du Québec c’est la mentalité québécoise de comment l’État est supposé faire tout pour le citoyen.Je peux comprendre (spécialement après mon séjour) d’où vienne cette mentalité mais voyons donc un peut de modération s’il vous plaît!

Peut-être c’est mon sang albertain qui en parle mais d’avoir au moins ce qui semble d’un ministère ou une régie gouvernementale pour tout ça me surprend qu’il n’y a pas une Régie des régies ou un Ministère des ministères. Icitte en Alberta j’avoue qu’on a adopté une mentalité différente concernant le rôle de l’État mais personne peut brailler de notre essor économique ici. J’avoue aussi que cet essor n’est pas exclusivement grâce aux efforts de la population albertaine (mais plutôt à la géologie et/ou la Providence comme vous voulez) mais l’Alberta me fait penser à l’expression anglophone de “everybody loves a winner!” (Tout le monde aime un gagnant!)


Chez-nous on roule à pleine gaz (si vous me permettiez l’expression) grâce à l’exploitation de nos ressources pour faire avancer notre économie tandis qu’au Québec ça semble qu’une économie qui roule n’est pas dans l’intérêt des syndicats car c’est eux et non l’Assemblée nationale qui gouvernent la province. Et qui peut les blâmer? Des syndiqués qui risquent de perdre leurs emplois pour que le gouvernement puisse faire des économies pour faire rembourser la plus haute dette en Amérique pour faire que les générations futures des québécoises et québécois aient une meilleure vie (peu importe le véhicule politique choisi) sont des syndiqués qui payent avec plaisir leurs cotisations syndicales.

Après mon petit “rant” (expression anglaise) j’aimerais juste finir mon petit témoignage en dissent aux québécoises et québécois qui pensent quitter “La Belle Province” (un nom dont le Québec en mérite vraiment) que nous dans l’Ouest canadien ne sont pas touts des maudits “rednecks” et que d’être un(e) québécois/e est quelque chose dont vous devez être fier d’être.Ceci dit on vous invite à venir dans l’Ouest même si votre anglais n’est pas plus avancé du “yes/no/toaster” que j’ai rencontré de temps en temps pendant mon séjour au Québec souvenez-vous qu’il y a des groupes culturels et même des communautés entièrement francophones dans l’Ouest aussi.

Et en passant comme mon français s’est amélioré pendant mon séjour votre anglais s’améliorera dès que vous vous rendez dans l’Ouest c’est garanti. Comme moi j’étais entouré de francophones pendant mon temps au Québec vous seriez entourés des anglophones et croyez-moi il faut attacher sa tuque pour se faire comprendre. Mais cela encourage l’apprentissage et l’apprentissage vite vite en tabarnouche je vais vous dire. Les gens d’ici dans l’Ouest sont généralement très sympathiques envers les Québécois qui font l’effort de s’adresser en anglais même s’il s’agit pas de l’anglais “parfaite”.

On veut vous aider et ça prend seulement que vous nous le permettiez.N’est-ce pas la même chose au Québec si un anglophone essaye de vous adresser en français? Alors je vous invite de découvrir l’autre bord de ceci votre pays car c’est le vôtre autant que c’est le mien. Comme le Québec avait fait pour moi pendant mon séjour vous comprendrez certainement mieux l’Ouest canadien et pourquoi nous pensons ainsi. Même peut-être vous prendrez goût à la vie icitte; je m’adresse spécialement aux jeunes célibataires québécoises et québécois ça peut vous faire du bien dans ce département!


Vous êtes quelque chose de différent et ici on en a besoin des gens différents. Alors merci de m’avoir donné le droit de parole et on vous attend dans l’Ouest avec les bras ouverts (VRAIEMENT ouvertes en Alberta! Check le page d’accueil de quitterlequébec.com. Taux de chômage albertain de 3 1% salaire horaire moyenne de 21 39$ et des primes de voyages gratis et bonus d’embauchage est-ce que s’arrive au Québec?)


This entry was posted in Temoignages. Bookmark the permalink.